Ronan Le Gouriérec

Les projets de Ronan avec le Collectif à l’Envers :

Apprentissage urbain de musique rurale

Ronan a commencé son apprentissage musical à l’École Nationale de Musique de Saint-Nazaire. Il débute par une année de solfège en 1979 et commence la bombarde l’année suivante jusqu’à l’obtention de la médaille d’or à l’unanimité en 1991. Durant ce cursus, il a côtoyé Jean-Louis Amisse, comme professeur, qui lui a fait découvrir d’autres esthétiques musicales, telles que le blues, la musique classique et le jazz. Ronan a été très marqué par Jean-Louis et a acheté sa première bombarde chromatique en 1986, afin de jouer d’autres styles musicaux et de repiquer tous les « plans » de son professeur… Parallèlement, il intègre le Bagad de La Baule en 1982 puis le Bagad de Saint-Nazaire en 1988. Cette même année, il remplace son professeur Jean-Louis dans un groupe de Jazz Rock (Govanig) et découvre, la basse, la guitare, les boeufs en début de répétition, l’improvisation, bref, un tout nouvel univers. Ensuite, il attrape une « chromatite aigüe », sans délaisser le répertoire traditionnel en couple, pour travailler des airs et techniques qui lui sont inconnues comme « Le Vol du Bourdon » de Rimsky Korsakov, le tapping des « guitar-heros » (Van Halen et Steve Vai) ainsi que les gammes blues. Durant toutes ces années il développe avec ses luthiers Hervieux et Glet, des prototypes de plus en plus élaborés de bombardes chromatiques. C’est aussi à cette période qu’il élargit son « champ » d’écoute, tel un boulimique de nouvelles esthétiques. Deux noms se dégageront de ses explorations : Frank Zappa et John Coltrane, ….

La Bombarde en Fanfare

Ronan commence sa vie de musicien professionnel, non pas en fest-noz, mais en concert avec L’Occidentale de Fanfare et Les Trompettes du Mozambique. Sa rencontre avec Francis Mounier va être très riche, aussi bien musicalement qu’humainement. Il l’orientera vers des cours d’harmonie (Jean-Luc Chevalier) et lui donnera plein d’autres outils musicaux. De même, il sera le déclencheur de l’apprentissage du saxophone baryton et lui donnera régulièrement des conseils. Depuis leur première rencontre, ils ont participé à quatre groupes ensemble : l’Occidentale de Fanfare, Les Frères Goa-Tech, Le Baryton c’est mieux par la Fédération Française de Baryton et Le Choc des Electrons Libres. D’autres rencontres vont bien « chambouler » l’univers de Ronan comme Bernard Lubat, lors d’un stage de free, Jean-Luc Cappozzo lors de la rencontre avec Les Niou Bardophones ainsi que tous les musiciens africains avec qui il a collaboré, comme Doudou N’Diaye Rose et les musiciens nigériens de Makida Palabre (Yacouba, Harouna, Housseini…). Ses deux séjours avec Makida Palabre en Afrique de l’Ouest lui retourneront bien la tête, bien « à l’envers ».

Aujourd’hui, on le retrouve dans Les Niou Bardophones, BivOAc, Les Allumés du Chalumeau, Le TaTouM, Le Collectif Jeu à La Nantaise, Les Trompettes du Mozambique et invité par Ganga Mix.

Depuis quelques années, Ronan est demandé pour des ateliers (stage Babel Europe au festival De Bouche à Oreille de Parthenay), des stages d’improvisations (CNR de Nantes, CRD de Quimper, CRD de Saint-Nazaire, Ecole de Musique de Saint- Brévin, Bagad de Lann-Bihoué) du travail de répertoire (Fanfare de l’Ecole de Musique de Pontchateau, pupitre des bombardes du Bagad de St-Nazaire), de l’accompagnement (Pôle Supérieur de musique Bretagne/Pays De La Loire) et de la direction artistique (Esquisse).

Ils ont dit :

– Katell Chantreau :  …Les cuivres sont rôdés à ce genre d’exercice, mais l’impro n’est guère répandue en musique traditionnelle…
– Francis Mounier :  Les instruments traditionnels y viennent aussi pourtant. Ronan Le Gouriérec doit être l’une des seules bombardes en Bretagne qui joue d’une manière tonale et non pas modale, comme ça se fait en musique traditionnelle. Il aborde ça avec une espèce de prototype, il est allé voir son luthier et lui a dit : « J’aimerais bien une clé ici pour faire cette note… » Il s’intéresse de près à son instrument pour le faire évoluer et pouvoir réaliser ses envies. Ainsi il rejoint la famille du jazz en venant complètement du traditionnel…. »
extrait d’un article sur L’Occidentale de Fanfare, L’œil Électrique de Katell Chantreau

« …le menu servi par Bivoac, avec quelques épices armoricaines, apportées par la bombarde, toujours aussi délirante de Ronan Le Gouriérec, certainement le virtuose le plus brillant dans la planète des sonneurs. Il le prouve d’entrée dans John’s bourrées, où sa seule introduction sur les accords du diatonique donne une couleur coltranienne d’une grande élégance… » Michel Toutous dans la revue Ar Men n° 164

Quelques références scéniques :

Jazz in Marciac / Les Vieilles Charrues – Carhaix / Jazz sous les Pommiers – Coutances / Les Tombées de la Nuit – Rennes / Uzeste Musical / Festival De Bouche à Oreille – Parthenay / Festival de Cornouailles – Quimper / La Villette Jazz Festival – Paris / Les Nuits Atypiques de Langon / Fanfare Festival – Anvers, Belgique / Festival Dontaku – Fukuoka, Japon / Musiques Métisses – Angoulême / Musicalarue – Luxey / Milan, Turin – Italie / New Morning – Paris / Festival Internacional – Ainsa, Espagne / Mundial de Tilburg – Pays-Bas / Tanz und Fokfest – Rudolstadt, Allemagne / Le Carré Magique – Lannion / Paris Quartiers d’Eté / Les Rencontres de St-Chartier / Rencontres Internationales de Jazz – Nevers / Musicalarue – Luxey / Festival Les Suds – Arles / Festival de Jazz de St-Louis – Sénégal / Centres culturels franco- nigériens de Niamey, Zinder, Agadez – Niger et Centres culturels français du Cap Vert (Praïa), Mali (Bamako), Togo (Lomé), Burkina Faso (Ouagadougou) / Dakar – Sénégal / Fanfare Festival – Paris / Festival Interceltique de Lorient / Festival Convivencia / Férias de Vic-Fezensac / Jazz à Cluny / Kunst and Cultuur Drenthe – Assen, Pays-Bas / Jazz à Loches / Fêtes de Lilles / Folkfestival – Dranouter, Belgique / Sons d’Hiver – Fresnes / Yaouank – Rennes / Jazz Naturel – Orthez / Strictly Mundial – Saragosse, Espagne / Europa Jazz Festival – Le Mans / Le Printemps de Bourges / Le Fanal – scène nationale de St-Nazaire …

Improvisation avec Paul Colomb, Alice Duchesne et Aurélie Burgeot à la Villa Plaisance lors du festival Instants Fertiles (Théâtre Athanor, Saint-Nazaire).


<p><a href= »https://vimeo.com/161233597″>Instants Fertiles &agrave; la Villa Plaisance</a> from <a href= »https://vimeo.com/imediagin »>Imediagin 'ART</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

Publicités